Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

Solidarité internationale et espéranto : de la théorie à la pratique


L’espéranto a-t-il déjà à l’heure actuelle une utilité pour le développement de la solidarité internationale ? L’exemple de Mramba Simba, maire d’un ensemble de communes en Tanzanie, qui l’utilise utilise pour construire un réseau de contacts lui permettant de rechercher des financements pour le développement de sa région, apporte quelques éléments de réponse à cette question...

Mramba Simba Nyamkinda est un tailleur de 47 ans, originaire du nord-ouest de la Tanzanie. Il a appris l’espéranto en 1983 à l’aide d’un manuel Espéranto-Svahili et a contribué à la fondation et à la direction de l’association des espérantistes tanzaniens pendant plusieurs années. Depuis 2005, il est maire de Salama, un regroupement de 5 villages du district de Bunda comptant en tout 14000 habitants. Située au nord-est du pays, près du lac Victoria, Bunda est la région la plus pauvre de Tanzanie. En 2007, Mramba Simba a créé l’organisation non-gouvernementale Mazingira (« Notre environnement » en swahili), dont le but est de donner la possibilité à la population de Bunda d’aller de l’avant. Le projet global comprend la construction de puits et d’une école, l’attribution de micro-crédits, et un soutien éducatif à des orphelins et enfants qui, sans cette aide, n’auraient pas accès à l ‘école.

Grâce à ses contacts espérantistes, Mramba Simba a pu réaliser une première tournée en Europe à la recherche de fonds, et mettre en place dans plusieurs pays (France, Suisse, Croatie, Allemagne, Belgique, Pays-Bas) un réseau de contacts qui se chargent de relayer l’information. Mramba Simba a également pu participer au congrès Universel Espérantiste à Vilnius et au congrès de SAT à Antony, où il a animé deux débats : l’un sur la situation socio-politique en Tanzanie, l’autre sur le forum social mondial de Nairobi, auquel il avait participé en janvier 2007.

Reparti pour une nouvelle tournée, il sera de nouveau en France pour présenter son projet de fin mai jusqu’au 17 juin, après être passé par les Pays-Bas, la Belgique et l’Allemagne.

Les quatres projets de Mazingira

1. Une nouvelle école

Chaque année, il y a 720 écoliers à Salama qui franchissent avec succès le premier cycle, et aimeraient accéder au cycle moyen. Mais il n’y a que 160 places.

C’est pourquoi Mazingira veut construire une école avec 16 classes, un bureau administratif, un laboratoire, une bibliothèque, des toilettes, et 12 logements pour les enseignants et leur famille.

2. Micro-crédits

Il n’y a presque pas de petites entreprises à Bunda. Pour stimuler leur création, Mazingira veut démarrer un système de micro-crédits. Les micro-crédits sont des prêts de très petites sommes. On prête en priorité aux femmes, car il s’est avéré que cela donnait les meilleurs résultats. Ce sont aussi les femmes qui travaillent le plus. Ensuite, l’association espère aussi pouvoir prêter aux jeunes.

3. Orphelins

A Bunda, il y a 9669 orphelins et enfants qui ne vivent pas chez leurs parents. A Salama, où Mramba est maire, et où Mazingira agira en priorité, il y en a 838.

Le projet vise à soutenir ces enfants, notamment en leur fournissant un accès à l’éducation dans de bonne conditions.

4. Construction de puits

Dans les villages de Salama, il faut au minimum marcher 4 km pour trouver de l’eau, et cette eau est souvent de mauvaise qualité. Pendant la saison sèche, il faut aller encore plus loin : il faut se lever à 3h du matin, faire la queue, et recueillir au maximum 10 litres pour toute la famille. L’eau est transportée par les femmes et les enfants. La Tanzanie s’est fixée comme objectif que chacun ait accès à de l’eau pure dans un rayon de 400 m, et qu’un puits n’alimente que 50 familles maximum. Pour Salama, cela signifie qu’il manque encore 47 puits !

Pour en savoir plus :

www.kono.be/mazingira (en français, anglais, allemand, néerlandais et espéranto).

Vous pouvez aussi vous rendre à l’une des présentations du projet (en espéranto, avec traduction en français).

Dates et lieu de présentation du projet :

Lundi 02/06 : 20h30, salle du Temps Libre à Liré (49570)

Le 3 et 4 à Nantes

Jeudi 05/06 : 20h, salle des Jonchères, 34 avenue Jean XXIII (quartier de la Roseraie), ANGERS (49)

Lundi 09/06 : 18h30, office de la culture, ARRAS

Mardi 10/06 : 18h30, Maison régionale de l’environnement et des solidarités, 23 rue Gosselet - 59 000 LILLE

Mercredi 11/06 : 18h00, 72A rue Zamenhof, DUNKERQUE

Jeudi 12/06 : 19h00, Hôtel de ville, FOUQUIERES-LEZ-LENS (62)

Samedi 14/06 : 15h00, 132-134 bd Vincent Auriol (métro Nationale), 75013 PARIS

Lundi 16/06 : 20h30, salle des Anneaux, BOISSY SOUS ST YON (91) autres présentations prévues à Amiens, Foix, Toulouse...







Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs