Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

L’espéranto au présent

par Henri Masson, coauteur de "L’homme qui a défié Babel" (éd. L’Harmattan)


Raison d’être

Permettre aux personnes n’ayant aucune langue commune d’accéder à une communication de qualité sur une base équitable, dans les meilleurs délais et à moindres frais. Pour une même exigence de qualité, son temps d’apprentissage est de 8 à 10 fois plus bref que celui que nécessite toute autre langue. L’espéranto donne une dimension supplémentaire à la communication linguistique, y compris pour des personnes qui maîtrisent l’anglais et même plusieurs langues. L’objectif premier que s’était fixé le Dr Zamenhof, qui en fut l’initiateur, est pleinement réalisé “Que chaque personne ayant appris la langue puisse l’utiliser pour communiquer avec des personnes d’autres nations, que cette langue soit ou non adoptée dans le monde entier, qu’elle ait ou non beaucoup d’usagers”.

Aspects historiques

Tout est parti d’une modeste brochure publiée en russe à Varsovie en 1887 sous le titre "Langue Internationale" et sous le pseudonyme "Doktoro Esperanto".
De l’avis d’Umberto Eco, professeur au Collège de France, sémioticien de renommée mondiale, l’espéranto "est une langue construite avec intelligence et qui a une histoire très belle". L’histoire de cette langue est un aspect trop vaste pour être esquissé dans le cadre de cette présentation générale. Pour plus de détails, voir les fiches thématiques "H1" et "Z1" de SAT-Amikaro où les pages web correspondantes : "L’histoire de l’idée de langue internationale et de l’espéranto" et "L’homme qui continue de défier Babel", la biographie du Dr Zamenhof "L’homme qui a défié Babel" et la bibliographie des ouvrages essentiels pour comprendre le phénomène linguistique, culturel et social que représente l’espéranto. L’historien Jean-Claude Lescure lui a consacré une grande partie d’une thèse intitulée "Volapük et Espéranto —1880-1939, un imaginaire transnational".

Implantation, diffusion

Le nombre de locuteurs de l’espéranto est généralement estimé à environ trois millions de personnes (six d’après le Livre Guiness des Records 1997, deux d’après Ethnologue.com). Il importe de considérer que les habitants de nombreux pays n’ont pas les moyens de payer une cotisation ou un abonnement. Bien plus que le nombre de locuteurs, c’est en fait leur dissémination et la qualité de la communication qui compte pour une langue internationale. Le nombre le plus souvent avancé de 3 millions de locuteurs est dans la moyenne de la fourchette indiquée dans l’"Atlas des langues du monde" (éd. Autrement, 2003, p. 21) du prof. Roland Breton, préfacé par le prof. Joshua A. Fishman, qui connaît très bien cette langue : "Pour l’espéranto, les chiffres vont de 500 000 pratiquants actifs à une audience de près de 8.000.000 de par le monde". Sa diffusion, dans plus de cent vingt pays, est plus forte en Europe de l’Est, en Extrême-Orient (Japon, Chine, Corée...), en Amérique latine (Brésil, Colombie, Argentine...) et divers autres pays (Iran). L’implantation est plus récente à Taïwan, en Afrique (Togo, Bénin, Rép. Démocratique du Congo, Cameroun, Madagascar, Tanzanie, Burundi, Angola...). La question de la communication linguistique constitue un problème particulièrement important dans les institutions internationales (Onu, Union Européenne). Dans la précédente assemblée, 133 députés européens (21,24%) appartenant à tous les horizons politiques se sont déclarés favorables à l’espéranto comme moyen d’y remédier (voir la page "Eurobabel : l’Union éclatée ?"). Le rapport rédigé par le professeur François Grin et publié en octobre 2005 sous le titre ”L’enseignement des langues étrangères comme politique publique”, commandé par le Haut Conseil de l’évaluation de l’école, prend en considération son usage dans l’Union européenne.

Principales applications

Remarques : Ce document est fort loin d’être exhaustif. Son but est seulement de proposer un tour d’horizon rapide sur un phénomène linguistique dont la portée économique, sociale et culturelle peut être considérable dans le monde et qui, de ce fait, ne doit plus être ignoré ni sous-estimé. L’utilisation du mot-clé "esperanto", seul ou combiné avec un nom de personne, de lieu ou d’activité, permet des recherches plus approfondies et des découvertes parfois fort intéressantes, en particulier avec Google qui est utilisable en diverses langues dont l’espéranto, et avec DMOZ.

Enseignement, pédagogie

C’est la seule langue permettant à tous les élèves de bénéficier d’un réel enseignement bilingue dans le cadre scolaire. Il offre par ailleurs une propédeutique de choix à l’apprentissage des autres langues. Du fait de sa plus grande facilité, il permet à l’élève de passer du plus facile au plus difficile tout en accédant, bien plus tôt qu’avec toute autre langue, aux échanges internationaux. Le nombre d’établissements d’enseignement supérieur où il a été inscrit au cursus a atteint 151 en 1987 dans divers pays dont la Chine (progression multipliée par cinq entre 1972 et 1992). Le nombre de propositions de loi visant son admission dans l’enseignement est passé, en France, de 2 dans la période 1907-1974 (67) ans) à 7 dans la période 1975—1997 (22 ans). Sites d’écoles à visiter : École de Valence de Charente , École de Bruyères (Louvain-la-Neuve, Belgique)... Invité au Parlement Européen avec douze autres prix Nobel, à l’occasion de la Journée de l’Europe, le 9 mai 2007, le professeur allemand Reinhard Selten a dit entre autres : "Une langue facile à apprendre comme l’espéranto permet une solution neutre du problème linguistique. On apprend plus facilement une seconde langue étrangère que la première. L’effet d’une seconde langue est si fort, et l’espéranto est si facile, qu’il est plus favorable d’apprendre l’espéranto en premier, et ensuite une langue nationale, plutôt que cette langue étrangère seule. C’est scientifiquement prouvé par des tests scolaires. Quelques pays pourraient d’abord faire un traité sur l’enseignement scolaire de l’espéranto. On pourrait ensuite étendre ce traité aux autres pays". Application pédagogique intéressante aussi au sein du "Petit Jardin des Écoliers" de Languenan (Bretagne).

L’espéranto comme langue maternelle

A travers le monde, il existe au moins un millier d’enfants natifs espérantophones dont les parents, de différentes nationalités, se sont connus grâce à l’espéranto. Le premier mariage connu d’espérantistes de nationalités différentes fut célébré en 1899 à Turku (Åbo), Finlande, entre le Suédois Valdemar Langlet et la Finlandaise Signe Blomberg ; après la mort de son épouse en 1921, Langlet se maria en 1925 à Stockholm avec Nina Borovko, la fille de son ami espérantiste russe N.A. Borovko. Pour plus de détails : Rondo Familia... Inscription : denask-subscribe (chez) googlegroups.com . Autre source : "A mother tongue spoken mainly by fathers", revue "Language Problems and Language Planning" Corsetti, Renato. 1996. 20,3, pp. 263-273.

Presse, information, médias

La presse en espéranto comporte plus d’une centaine de titres. L’organe de l’UEA, "Esperanto", est lu dans 115 pays. Lancé en 1980 par le journaliste allemand Stefan Maul — rédacteur en chef de la section politique du quotidien allemand "Augsburger Allgemeine" ; le magazine mensuel international indépendant "Monato" est lu dans 65 pays ; il a un réseau de 100 correspondants et collaborateurs réguliers dans 45. Libera Folio est un bulletin réticulaire indépendant d’information sur le mouvement espérantiste. L’espéranto est l’une des langues du Centre d’Information Internet de Chine. Le service d’information et de traduction Allsprachendienst Weidmann’s Mondo-Servo (Suisse) l’utilise aussi. Raporto.info (information mondiale) de même que le site d’information générale Eventeo.net. Autres médias : Le Monde Diplomatique, CMI Brésil, Indymedia Brésil, Indymedia Barcelone, le site d’informations syndicales mondiales Labourstart. Le site Kiosken, en suédois, anglais et espéranto, ouvre l’accès aux sites web de plus de 15 559 journaux et périodiques de 213 pays. Voir : "Journalisme sans frontières".

Radiophonie — Télévision

Émissions en espéranto diffusées par des radios de portée internationale, notamment Radio Polonia (Radio Pologne Internationale) , Le Vatican, Rome (avec retransmission par satellites), et aussi, Radio Chine Internationale, La Havane, Rio de Janeiro, sans compter les émissions en modulation de fréquence. Les horaires des émissions radiodiffusées en espéranto à travers le monde peuvent être trouvés sur le site de l’ AERA.

Des cours télévisés ont eu lieu durant diverses périodes dans quelques pays : Pologne, Chine, Albanie, Espagne, etc..

Internet

Très forte expansion pouvant être expliquée par le nombre de situations dans lesquelles la connaissance de la seule langue anglaise, voire même de plusieurs langues, ne suffit pas pour une communication de qualité. L’apprentissage est possible sur lernu.net et la formation à son enseignement sur edukado.net à partir de diverses langues. Le moteur de recherches Google permet de choisir l’espéranto comme langue d’utilisation, DMOZ est quant à lui incontournable pour une recherche affinée et pertinente. www.esperanto.net/ comporte une multitude de liens qui permettent d’avoir des informations et adresses en 62 langues dans de nombreux pays. Situé en Hongrie, le site de "Eventoj" est en quelque sorte une agence de presse du monde espérantophone. Des programmes de traduction et un dictionnaire existent pour l’espéranto : Travlang en 35 langues dont l’espéranto. Le phénomène des blogs est apparu aussi dans le monde de l’espéranto : Wikipedia, Lúcia Marder (pseudonyme "Karesema" = caressante, Porto Alegre, Brésil), Luis Guillermo Restrepo Rivas (Medellin, Colombie), David Dougherty (Washington, EUA), Celumio (Changchun, Chine), Chilio (Chili), Beĉjo (Iranien à Toronto, Canada), Mahmud Mirbozorgi (Téhéran, Iran), Hamzeh Shafiee (Téhéran, Iran), Kontenta (quelque part en Iran)...

Informatique, traduction automatique

L’espéranto est l’une des langues utilisables sur certains programmes, par exemple Nisus, PageSpinner, le système d’exploitation Linux ... , Debian/Linux ou le langage de programmation Python. Programme libre multilingue de compression et décompression Izarc (traduction en espéranto). Esperantilo est un programme de traitement de texte comportant des fonctions pour l’espéranto, correction orthographique et grammaticale et traduction semi-automatique de l’espéranto vers le polonais, l’allemand et l’anglais, et du polonais vers l’espéranto. Le site d’organisation RememberTheMilk.com est utilisable aussi en Langue Internationale. L’espéranto a fait l’objet de recherches concluantes réalisées par la firme néerlandaise BSO sur le programme économique et performant de traduction automatique "Distributed Language Translation" (DLT) (anglais), (esperanto) dont il était la langue pivot, et qui a été subventionné par le Marché Commun. "Traduku" (Traduisez) est un site de traduction de l’anglais vers l’espéranto.

Communication scientifique et technique

Il est la principale langue de travail de l’Académie Internationale des Sciences de Saint Marin (AIS) qui, dès sa onzième année d’existence, a déjà eu un prix Nobel en son sein, et aussi de l’Académie Comenius. A Budapest, la Scienc-Teknika Esperanto-Biblioteko (STEB) s’enrichit d’informations, documents et terminologies scientifiques et techniques. Des conférences sur les applications de l’espéranto dans les sciences et les techniques (KAEST) sont organisées chaque année par Kava-Pech. Les applications sont possibles dans tous les domaines. Cet ouvrage de 895 pages sur les lichens d’Europe Occidentale est paru en 1984 sous la signature de Claude Roux et Georges Clauzade. Sous le titre "Aviada Terminaro", une terminologie de 288 pages à l’usage de l’aviation a été éditée au Brésil en juillet 2002. Les prévisions météorologiques dans le monde entier sont données dans de nombreuses langues sur wunderground.com.

Économie, commerce, tourisme, transports, emploi, traduction

L’espéranto est l’une des 42 langues dans lesquelles et à partir desquelles le réseau de traducteurs LinguaForce propose ses services : http://www.linguaforce.com/francais... Le dictionnaire en ligne Lexicologos inclut l’espéranto parmi de nombreuses langues http://www.lexilogos.com/esperanto.htm
Un dictionnaire réticulaire des synonymes en 29 langues dont l’espéranto peut être consulté sur : http://www.info-synonyme.com/ : allemand, anglais, arabe, bulgare, chinois, coréen,danois, espéranto, espagnol, estonien, persan, finnois, grec, hongrois, islandais, Italien, japonais, letton, lituanien, néerlandais, norvégien, polonais, portugais, roumain, russe, serbe, slovaque, slovène, suédois, tchèque, turc.
Des possibilités d’apprendre gratuitement d’autres langues à partir de la connaissance initiale de l’espéranto existent avec "Learn a language for free. La constitution relativement récente d’organisations internationales visant la promotion de l’espéranto à des fins économiques et commerciales comme l’IKEF (Groupe spécialisé pour l’espéranto dans le commerce), TAKE-Esperanto (Association Mondiale des professionnels du bâtiment et des travaux publics) permet l’extension des applications de la langue dans des domaines où elle n’a été que très peu utilisée. Esperanto-komerco en Azio a pour but d’utiliser l’espéranto dans le commerce et l’économie plus particulièrement en Asie.

Un "Dictionnaire de l’économie et du commerce en onze langues" a été rédigé à partir de l’espéranto.

Exemples d’utilisation effective : offices du tourisme (prospectus touristiques, publicité) ; il est l’une des langues de la ville de Montpellier ; le conseil municipal de la ville allemande de Herzberg am Harz a décidé, en 2006, de la nommer "Esperanto-Stadt" le groupe espérantiste du Havre développe une initiative en ce sens. Création d’emplois par l’association [http://apsike1997.free.fr/] ...

Échanges de toutes sortes, recherches, découverte, histoire, témoignages

Plus de 250 congrès et rencontres chaque année à travers le monde ; un calendrier est remis à jour en permanence sur Eventoj. Le Pasporta Servo) permet de voyager et de trouver des points d’accueil ou de renseignements (délégués) dans de nombreux pays. Les principales organisations mondiales, notamment UEA et SAT, ont un annuaire qui facilite les contacts et les échanges. La presse en espéranto publie des annonces qui permettent de trouver des correspondant(e)s, ce qui est possible aussi maintenant sur le web grâce à l’Esperanto Koresponda Servo, et même en particulier le Reto-Klubo pour les enfants qui veulent correspondre en espéranto par Internet. Recherche génalogique : Eurogento, Europonto. Mémorial du camp de concentration de Dachau. Livre édité en espéranto en 1965 par Tivadar Soros, le père du financier George Soros, “Maskerado“ raconte l’existence de sa famille pendant l’occupation nazie à Budapest. Cet ouvrage a été réédité en anglais en Grande Bretagne (2000) et aux Etats Unis (2001) ; il est paru également en russe, en allemand et en turc. Sites exemplaires : "Raconte-moi la radio" (français, espéranto, anglais, russe)

Exploration, voyages

L’espéranto s’avère être un complément utile au bagage linguistique de toute personne qui se déplace dans un grand nombre de pays dont elle ne peut apprendre toutes les langues. Auteur de nombreux ouvrages — entre autres, "Tempête sur l’Aconcagua" — dont certains écrits directement en espéranto, l’explorateur yougoslave Tibor Sekelj en a fait l’expérience (voir la page "Journalisme sans frontières"). Un voyage de huit années autour du monde a permis à un jeune couple, Bruno et Maryvonne Robineau, d’apprécier son utilité pour avoir un contact intime avec des gens dont ils ne connaissaient pas la langue et qui ne parlaient ni l’anglais, ni le français, ni l’espagnol. Ils donnent aujourd’hui des conférences, et leur livre "Huit ans autour du monde", publié aussi en traduction espéranto, témoigne de cette expérience qui suscite des émules. Ils ont écrit aussi "Sur les sentiers des Carpates". Un autre jeune couple parti le 5 mai 1997 de Poiroux (Vendée) a ajouté l’espéranto à sa connaissance du français, de l’anglais et de l’espagnol afin d’avoir un contact réel dans les pays traversés lors d’un tour d’Europe de quatre ans. Dans une roulotte tirée par une jument, avec leur fille Lola, âgée de six mois le jour du départ (5-5-97), Gudule Le Pichon et Laurent Cuenot sont ainsi accueillis par des gens qui ont appris l’espéranto avec une considération prioritaire pour l’aspect humain de cette communication. Partis du rond-point du Dr Zamenhof de La Roche-sur-Yon (Vendée) le 15 juillet 2000 pour un tour du monde en stop, Rachel Prual et David Cholet sont revenus au bout de 23 mois après avoir visité 36 pays) et vécu l’expérience de l’espéranto. Partis le 16 septembre 2000 de Fouquières-lez-Lens (Pas-de-Calais), Véronique et Boris Bouchez ont fait de même pour un tour du monde d’un an. Le site multilingue de spéléologie de Scintilena inclut l’espéranto. Parmi les grands noms de la spéléologie figure le Suédois Leander Tell, auteur d’un ouvrage spécialisé rédigé en espéranto sous le titre "La bela subtera mondo" (Juan Regulo, La Laguna de Tenerife, 1959)

Organisations internationales, partis politiques, associations, bibliothèques, actions

Divers documents ont été traduits et publiés entre autres par l’Onu ("Charte des Nations Unies", "Déclaration Universelle des Droits de l’Homme") ; UNESCO (appels et déclarations : "Manifeste de la Jeunesse pour le XXI° siècle", "Manifeste 2000" à l’occasion de l’Année Internationale de la Culture de la Paix, "Charte 99"...) ; Bibliothèque Nationale d’Autriche pour sa base de données "Trovanto" (= celui qui trouve). Il est utilisé aussi pour la "Campagne pour le web sans navigateur spécifique" , par l’Inspection du Travail de la république d’Autriche (document bilingue allemand-espéranto traitant de l’organisation, des droits et des devoirs, en PDF, L’École Moderne (ICEM), La Libre Pensée, les Amis de la Nature, etc., sans compter des dizaines d’associations spécialisées d’espéranto (professionnelles, politiques, religieuses, sportives, de loisirs, etc. C’est l’aspect émancipateur et socio-culturel qui prime sur le site de l’Association Mondiale Anationale SAT.

Entraide internationale, culture de Paix

Des réseaux de solidarité s’organisent avec l’espéranto comme langue de travail et d’échanges : chantiers, secours, Réseaux d’Échange du Savoir, Systèmes d’Échanges Locaux — SEL, Solidarité Mondiale contre la Faim ; Citoyens du Monde ; Néve Shalom / Wahat As-Salam ("Oasis de Paix"), village coopératif de Juifs et de Palestiniens situé à mi-chemin entre Jérusalem, Tel Aviv et Ramallah ; "Dialogues Indigènes" (pour la protection des peuples et cultures indigènes). Les gestes ou actions d’entraide individuelle ou collective sont courants dans le monde de l’espéranto (Tiers Monde, Bosnie, Kosovo, Iran, pour les réfugiés afghans etc.). Association Suisse des Éducateurs à la Paix (ASEPaix).

Construction de l’Europe

La question des langues se pose avec acuité (voir les divers documents dans la section "Europe"). Un centre européen d’espéranto (Europa Esperanto-Centro) a été mis en place et une liste de diffusion fonctionne principalement en espéranto ; inscription automatique par envoi d’un message vide à : europa-esperanto-unio-subscribe@yahoogroups. A signaler l’existence de l’ Europa Esperanto-Unio. Le premier élu espérantiste au Parlement européen, en 2004, est une femme polonaise : Mme Małgorzata Handzlik. Outre le polonais et l’espéranto, elle parle le slovaque, le russe et l’anglais. Une seconde femme-députée a étudié l’espéranto dans sa jeunesse et milité en sa faveur : Mme Ljudmila Novak de Slovénie

Culture

Près de 120 ans d’existence ont forgé à l’espéranto une culture qui, avec ses traditions, ses usages, ne cesse de s’enrichir : création littéraire, poésie, théâtre, chanson (Eurokka, éditions musicales Vinilkosmo, Muziko-Panorama. L’espéranto occupe la vingt-deuxième place sur 229 langues par le nombre d’articles publiés sur l’encyclopédie libre réticulaire "Wikipedia" (109 000 articles au début de janvier 2009). L’espéranto est l’une des langues, avec le russe et l’anglais, du site de téléchargement russe de musique “Sentero.ru” (cliquer sur “eo”) et aussi du site brésilien “MusicExpress” .

Littérature

La littérature originale constitue de 60 à 75% de plus de 30 000 livres parus en espéranto. Il paraît plusieurs livres en espéranto par semaine. Le catalogue du service librairie d’espéranto le plus important du monde, celui de l’UEA, à Rotterdam, propose plus de 400 pages de titres touchant tous les domaines et tous les genres. L’Esperanto PEN-Club a été admis en 1993 au sein du PEN-Club International après une enquête rigoureuse, et la valeur de l’espéranto dans les échanges culturels a été reconnue par deux recommandations de l’UNESCO (1954 et 1985). Fondée en 1983, l’Esperantlingva Verkista Asocio (E.V.A. — Association des écrivains espérantophones) réunit les écrivains, critiques, éditeurs et autres personnes qui contribuent de façon significative à la littérature en espéranto. L’espéranto a servi de langue-pont pour de nombreux livres. Parmi les plus traduits figure "Kumeŭaŭa, filo de la ĝangalo" traduit en 21 langues dont le japonais (primé par le ministère de l’éducation du Japon) et en outre publié en feuilleton dans un journal népalais. Voir aussi quelques sites :
États-Unis,
Russie...
Originala Literaturo Esperanta (en espéranto).
Esperanta literaturo (en anglais et espéranto)
DMOZ.
Auteurs russes en espéranto.
Littérature russe traduite en espéranto.
Esperantlingva Verkista Asocio (association des écrivains en espéranto)
Bibliographie d’oeuvres de la littérature en espéranto traduite en langues nationales.
Une liste d’éditeurs spécialisés ou non dans la publication de livres en espéranto apparaît sur : Wikipedia. Parmi les plus actifs figurent
Sezonoj (Kaliningrad, Russie),
Impeto (Moscou),
Mondial (New York),
Kava-Pech (Dobřichovice [Prague], rép. tchèque),
Flandra Esperanto-Ligo (Anvers). A voir : "La eta princo" d’Antoine de Saint-Exupéry. Recherches par titre et par auteur.

Musées et Centres de documentation

Vienne (Autriche, voir Bibliothèque Nationale d’Autriche),
Gray (Musée National Espéranto, France),
San Pablo de Ordal (Espagne),
Centre de Documentation et d’Études sur la Langue Internationale (CDELI) qui partie intégrante de la Bibliothèque de la ville de La Chaux-de-Fonds (Suisse). Bibliothèque de la Ville d’Aalen (Allemagne).
Musée d’Espéranto de Svitavy, Tchéquie (inauguré en 2008). Pour plus de détails, voir Wikipedia.

Centres de stages et de formation

Baugé (Château de Grésillon, Maine-et-Loire, France),
Bouresse (Centre Kvinpetalo Vienne, France),
La Chaux-de-Fonds (Suisse),
Stoke-on-Trent (Wedgwood Memorial College, Angleterre), >BR> Herzberg am Harz, Allemagne ;
Lesjöfors (Suède),
Yatsugatake (Japon) ,
Århus Esperanto-Centro Århus (Danemark),
Poprad (Slovaquie).

Universités d’été

Bydgoszcz (Pologne), Kungälv (Suède),
BrattleboroSchool for International Training (Vermont),
Hartford (États-Unis).


Quelques personnalités ayant appris l’espéranto

Reinhard Selten Allemand, Prix Nobel 1994 de Sciences économiques, membre de l’Académie Internationale des Sciences de Saint Marin (a appris l’espéranto dans sa jeunesse en dehors du cadre scolaire et le pratique toujours).

Miloslav Vlk Archevêque de Prague, président du conseil des conférences épiscopales, nommé par Jean-Paul II (mort en 2005) qui a utilisé lui-même l’espéranto en diverses occasions (entre autres lors d’un rassemblement de jeunes à Czestochowa, en Pologne, lors de ses bénédictions de Pâques et de Noël, et en 1997 lors d’une rencontre avec des espérantistes catholiques en congrès à Rome).

Pa kin † (1904-2005) L’un des plus grands écrivains chinois.

Harry Harrisson Irlandais, auteur de romans de science-fiction (« Soylent green » porté à l’écran).

Olav Reiersøl Membre de l’Académie des Sciences de Norvège.

Daniel Tarschys Suédois, secrétaire général du Conseil de l’Europe de 1994 à 1999.

Bertalan Farkas Premier cosmonaute hongrois.

István Nemere Écrivain hongrois , auteur de très nombreux romans en hongrois et en espéranto.

Ralph Lindsay Harry (1917-2002) Ex-ambassadeur d’Australie à l’ONU et en divers pays. La sonde spatiale Voyager II, lancée dans l’espace en 1977, et qui a quitté le système solaire en 1993, porte l’enregistrement d’un message qu’il a prononcé en anglais et espéranto.

Maxime Rodinson † (1915-2004) Anthropologue, analyste érudit du monde arabe, auteur d’ouvrages sur l’islam. A appris l’espéranto très jeune puis une trentaine de langues.

György Nanovfszky Ex-ambassadeur de Hongrie à Moscou actuellement en poste à Singapour, président de l’Association Hongroise d’Espéranto. Espérantiste depuis l’âge de 16 ans. Professeur à l’Académie Internationale des Sciences de Saint Marin (AIS), diplômé de philologie et d’économie internationale.

Tibor Magyar Diplomate hongrois depuis 1986, en poste à Singapour depuis 2001.

Mário de Menezes Vice-consul brésilien à Nagoya, Japon.

Seán Ó Riain Ambassadeur d’Irlande à Berlin, président de l’Union Européenne d’Espéranto.

Marie-Louise Vanherk Ambassadrice de Belgique en Lituanie.

Giorgio Novello Vice-ambassadeur d’Italie à Vienne jusqu’à 2006 puis ministre au gouvernement d’Italie.

Ragnur Baldursson Diplomate islandais.

Jozef Reinvart En poste à l’ambassade d’Allemagne à Bruxelles.

Marko Lins En poste à l’ambassade d’Allemagne à Kiev (Ukraine). Né de père allemand et de mère japonaise. Son père est historien de l’espéranto, auteur de "La danĝera lingvo" sur les persécutions subies par l’espéranto à travers son histoire.

Matthias Geir Pálsson Diplomate islandais

Nijole Zambaite Ambassadrice de Lituanie à Bruxelles depuis 2006. A appris l’espéranto dans sa jeunesse et participé activement à la vie du club des jeunes espérantistes de Vilnius.

Kep Enderby
Ancien procureur général et ministre de la justice d’Australie, élu président de l’Universala Esperanto-Asocio en 1998, adhérent de SAT.

Le Docteur Zamenhof

Le Dr Zamenhof est considéré dans de nombreux pays comme l’une des grandes figures de l’humanité. L’UNESCO l’a célébré en tant que "personnalité importante universellement reconnue dans les domaines de l’éducation, la science et la culture". Il s’est opposé en 1909 à être proposé pour le prix Nobel. Sa mémoire a été honorée de manières très diverses, comme le montrent les exemples suivants. Jusqu’en avril 2000, les noms du Dr Zamenhof et de l’Espéranto ont été attribués, dans 58 pays, à près de 1400 voies de circulation, monuments, lieux ou édifices publics, plaques commémoratives, arbres, etc. (Liste).

Principaux ouvrages de référence

Le défi des langues - Du gâchis au bon sens. L’Harmattan, Paris. 1994. Claude Piron, psycholinguiste après avoir été traducteur de l’Onu et de l’OMS pour l’anglais, l’espagnol, le russe et le chinois, puis chargé d’enseignement à la faculté des sciences de l’éducation de l’université de Genève. Résumé. Voir aussi : Claude Piron.

Langues sans frontières. Autrement, Paris. 2001. Georges Kersaudy, Présentation et description de 39 langues de l’Europe. Durant sa carrière de fonctionnaire international, l’auteur a été amené à parler, écrire et traduire 51 langues de l’Europe et de l’Asie.

Al lingva demokratio / Towards linguistic democracy / Vers la démocratie linguistique. UEA, Rotterdam. Compte-rendu du premier Symposium des organisations internationales qui s’est tenu à Prague en 1996. Ouvrage trilingue espéranto-anglais-français.

L’espéranto. Presses Universitaires de France, Paris. Coll. "Que sais-je ?" (n°1511). Pierre Janton, professeur agrégé d’anglais. Traduit et publié aussi en espagnol, allemand, néerlandais, espéranto, anglais et persan. Quatre éditions, de 1973 à 1994.

Communication linguistique - A la recherche d’une dimension mondiale. SAT-Amikaro, Paris. Claude Piron. 1992.

Parlons espéranto. L’Harmattan, Paris. Jacques Joguin. 1998.

L’homme qui a défié Babel. L’Harmattan, Paris. 2001. Réédition de la biographie du Dr Zamenhof, le père de la langue internationale espéranto, écrite par René Centassi, ex-rédacteur en chef de l’AFP, et Henri Masson (1ère édition en 1995 chez Ramsay). Paru simultanément avec sa traduction espéranto : "La homo kiu defiis Babelon". Autres traductions : coréenne (2005), espagnole (2005), lituanienne (2006), tchèque (2007). Primé en 2002 par la Fondation Grabowski de l’UEA. Consacré “Livre de l’année 2005 recommandable à la jeunesse” par le monde coréen de l’édition. A été enregistré sur cassette par l’Association des Donneurs de Voix pour les déficients visuels.







Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs