Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

La Provence - 15 juin 2009 - Le guide Assimil d’espéranto est né à La Ciotat


La Provence du 15 juin 2009 publie une interview de l’un des auteurs du guide Assimil d’espéranto de poche dans un article intitulé Le guide Assimil d’espéranto est né à La Ciotat.

Le guide Assimil d’espéranto est né à La Ciotat

LANGUES / Le livret linguistique de poche est l’oeuvre de Renée Triolle

Qui n’a pas péniblement ânonné, dans un phrasé approximatif, un "Combien la chambre pour deux personnes ?" dans une langue exotique n’a pas vraiment voyagé… Et les pauvres touristes que nous sommes tirent souvent leurs quelques phrases autochtones de petits livres qui ont fait le tour du monde : les guides de poches Assimil, qui visitent aussi bien les langues les plus parlées dans le monde que celles beaucoup moins usitées

Après le wolof, le breton ou l’espagnol, voilà donc L’espéranto de poche, qui vient de paraître dans la célèbre collection et dont l’un des deux coauteurs n’est autre que Renée Triolle (avec Jean-Louis Texier), présidente d’Espéranto LaCiotat et passionnée de la langue internationale créée par le polonais Zamenhof à la fin du XIXe . "Quand Assimil a décidé de faire un guide espéranto, ils se sont tournés vers Espéranto France, qui les a renvoyés vers moi", explique Renée Triolle.

Diffuser la langue

La machine était lancée. Elle aura mis du temps à aboutir. "Faire le bouquin lui-même, ça n’a pris qu’un an ; mais si on compte toute l’élaboration, les allers-retours entre la maison d’édition et nous, on est plus près de dix !" C’est qu’Assimil est une grande et lourde maison qui ne tolère aucune variation entre ses différents guides de poche. "Ils ont un canevas commun qu’il faut remplir case par case, quitte à ce que la logique propre à la langue soit bousculée", explique Renée Triolle.

JPEG - 90 ko
Renée Triolle est le coauteur de "L’espéranto de poche", l’un des petits guides linguistiques de voyage des éditions Assimil. (Photo G.L.)

Qu’importe, pour la Ciotadenne, le jeu en valait la chandelle. Pas forcément d’un point de vue pécuniaire -"On se partage 3% du prix de vente à deux"-, mais parce qu’Assimil "est une grande maison d’édition, distribuée partout et qu’elle donne une visibilité à l’espéranto", considère l’auteur.

En fait, la méthode d’apprentissage, avec livre et CD, existait déjà, mais le guide de poche va permettre "aux gens qui ne maîtrisent pas encore bien la langue ou aux conjoints d’espérantistes de voyager espéranto". Mais où donc trouver le pays où l’on parle l’espéranto ? "Mais partout !, répond sans se démonter Renée. Il y a des réseaux espérantistes qui vous permettent de parcourir le monde en espéranto."

Bonan vojaĝon ! (bon voyage), donc…


En pratique

"L’espéranto de poche", Assimil, 8,90€. Conférence sur "L’espéranto en vacances", le 10juillet à 19h, au Grand-Portique, 18 rue Louis-Vignol. Entrée libre. Contact : esperanto.laciotat@wanadoo.fr

Par Guénaël Lemouée ( glemouee@laprovence-presse.fr )

Source : http://www.laprovence.com/articles/...







Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs