Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

LeMonde.fr - 01 octobre 2009 - L’espéranto fait son entrée à la faculté de Lettres de Mulhouse


LeMonde.fr du 01 octobre publie une dépêche intitulée "L’espéranto fait son entrée à la faculté de Lettres de Mulhouse".

L’Université de Haute-Alsace à Mulhouse propose depuis la rentrée des cours d’espéranto à sa faculté de Lettres, auxquels assistent pour l’instant neuf élèves, a indiqué jeudi à l’AFP Edmond Ludwig, qui enseigne cette langue universelle deux heures par semaine.

"La faculté de Lettres de Mulhouse est très active au niveau des langues puisque on y apprend aussi l’alsacien ou le yiddish", a expliqué M. Ludwig, également président de l’association Espéranto France-Est.

"Il y a eu des cours d’espéranto à Clermont, à Paris ou Aix, mais je crois qu’ils n’existent plus, donc à ma connaissance nous sommes les seuls en France à proposer des cours d’espéranto", a ajouté M. Ludwig, un ancien professeur d’allemand aujourd’hui à la retraite et reconnu comme l’un des plus grands spécialistes en France de l’espéranto.

Des étudiants en langues ou en histoire participent à ses cours. Ils sont neuf pour l’instant mais il reste encore une quinzaine de places disponibles.

"On va essayer de démontrer que l’apprentissage de cette langue est efficace et qu’on peut communiquer rapidement", a repris Edmond Ludwig. "Moi, au bout de trois mois d’apprentissage, je pouvais tenir une discussion. Cette langue est un miracle et je ne comprends pas pourquoi on n’a pas réussi à la développer".

"Avoir l’espéranto sur son CV, ça fait poser des questions et ça apporte surtout au niveau linguistique : on apprend plus facilement d’autres langues", a-t-il encore estimé.

Selon M. Ludwig, quelques milliers de personnes parlent l’espéranto en France, plusieurs millions dans le monde (surtout dans les pays de l’est), même s’il n’existe pas de chiffres officiels.

L’espéranto est né d’une idée du Polonais Ludwig Zamenhof en 1887 qui vivait à Bialystok, cité polonaise où coexistaient quatre communautés différentes qui ne se parlaient guère : Allemands, Polonais, Russes et juifs. Zamenhof a créé cette langue facile à apprendre à partir d’éléments des langues romanes, germaniques et slaves, avec un soupçon de latin et de grec.

Source : http://www.lemonde.fr/web/depeches/...

Voir aussi : Le Républicain Lorrain - 02 octobre 2009 - L’espéranto entre à la faculté de Mulhouse







Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs