Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

Désinformation.com - 15 décembre 2009 - L’espéranto : "un danger pour l’identité nationale" selon Eric Besson


Le très sérieux Désinformation.com publie le 15 décembre un très sérieux article intitulé : L’espéranto : "un danger pour l’identité nationale" selon Eric Besson.

L’espéranto : "un danger pour l’identité nationale" selon Eric Besson

L’espéranto est né il y a 150 ans grâce à LL Zamenhof. Plus précisémentle docteur Ludwik Lejzer Zamenhof est né il y a 150 ans, le 15 décembre 1859. Eric Besson, ministre de la traîtrise banalisée et des vols charters pour l’Afghanistan, traversé d’un trouble problème d’identité depuis qu’il est passé du parti socialiste à l’UMP et a même dû chanter en play back un hymne à la gloire des jeunes de l’UMP, a aussitôt voulu éviter une éventuelle hémorragie d’espoir : "non, l’espéranto n’est pas le bienvenu en France", a-t-il asséné devant nos caméras. Mais pourquoi ?

De sources bien désinformées, l’espéranto est une langue construite conçue à la fin du XIXème siècle par Ludwik Lejzer Zamenhof dans le but de faciliter la communication entre personnes de langues différentes, à travers le monde entier.

Zamenhof publia son projet en 1887 sous le nom de Lingvo Internacia ("Langue internationale"), sous le pseudonyme de Doktoro Esperanto ("Docteur Espérant", "Docteur qui espère"), d’où le nom sous lequel la langue s’est popularisée par la suite. Tout est dit : le projet perfide du non moins perfide Docteur Zamenhof visait à faciliter l’arrivée massive de clandestins illégaux...

PNG - 27.9 ko

On notera que le Docteur Zamenhof a poussé le vice jusqu’à faire franciser son nom, histoire de mieux se fondre dans la foule et de promouvoir son arme de déstabilisation massive, l’Espéranto. Son nom original était Samenhof, et il le fit franciser en Louis Lazare Zamenhof. Personne n’est évidemment dupe. Il ne pouvait masquer aux autorités qu’il était surtout un médecin ophtalmologiste polonais, donc jouant à fond sur le dumping social. Il ne pouvait masquer davantage sa confession juive, ce qui n’est pas catholique, sa pratique du yiddish, du russe et du polonais.

Jugé par le Tribunal du Maintien de la Souche (TMS) pour tentative de trouble de l’équilibre démographique français par l’introduction de l’Espéranto susceptible de diluer nos frontières, il fut condamné à mener seul une contre-offensive sur le front allemand, et fut sainement massacré le 14 avril 1917.

Source : http://www.desinformations.com/arti...







Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs