Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

L’Est Eclair - 21 février 2010 - L’espéranto ne donne pas sa langue au chat


L’Est Eclair publie le 21 février un article intitulé L’espéranto ne donne pas sa langue au chat.

L’espéranto ne donne pas sa langue au chat

JPEG - 37.6 ko
L’esperanto se caractérise par des valeurs humanistes et une grande facilité d’apprentissage

« Nous sommes là pour vous parler de l’espéranto. Est-ce que vous connaissez cette langue ? » La question de Michèle Guingouin, présidente de la branche auboise de l’espéranto, résonne dans la salle de la Maison des compagnons du devoir à Troyes jeudi soir. Après quelques secondes de silence, un des quinze jeunes de la maison venus assister à la réunion d’information se lance : « C’est une langue universelle ». Exact. L’espéranto est une langue conçue à la fin du XIXe siècle par un médecin polonais, dans le but de faciliter la communication entre personnes de langues différentes. C’est l’argument principal des espérantistes : « On reproche souvent à l’espéranto d’être une langue construite sans culture. Or c’est une langue qui permet d’accéder à toutes les cultures. On peut facilement discuter avec des Chinois ou Brésiliens et partir à travers le monde en s’appuyant sur la communauté espérantiste », rappelle Michèle Guingouin. Dans l’Aube, un peu plus d’une centaine de personnes maîtriseraient cette langue. L’espéranto se base à 75 % sur des racines latines et à 25 % anglophones. Selon ses défenseurs, c’est la langue la plus facile à apprendre. Sa grammaire se base sur seize règles fondamentales :

« J’ai pris des cours tout seul sur internet, et j’ai appris la langue en quelques mois », raconte Philippe Laurent, trésorier de l’association des espérantistes aubois. Grâce au web, l’espéranto a connu un second souffle, mais ce mode de communication reste utopique et souffre de préjugés. En France, l’Éducation nationale refuse de l’intégrer en tant qu’option au baccalauréat : « Quand je pense que la pétanque est autorisée comme option au bac à Marseille », rumine la présidente des espérantistes aubois.

Benoît Soilly

- Plus d’infos : http://esperanto10.free.fr

Source : http://www.lest-eclair.fr/index.php...







Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs