Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

Propositions de lois présentées en faveur de l’enseignement de la Langue Internationale Espéranto

et de son adoption dans les relations internationales


Les dispositions relatives à l’enseignement de l’espéranto varient suivant les pays. Des propositions de lois visant son introduction dans l’enseignement ont été déposées dans divers pays, et notamment en France :

1907. Projet de résolution (dit projet Cornet)"tendant à inviter le Gouvernement à introduire la langue internationale espéranto dans les programmes de l’enseignement public qui comportent l’enseignement des Langues Vivantes" présenté à la Chambre des Députés Séance du 28 février 1907. "Article unique - L’étude de la langue internationale espéranto sera comprise dans les programmes de l’enseignement public qui comportent l’enseignement des langues vivantes. Cette étude sera facultative, et les élèves qui présentent aux différents concours l’anglais, l’allemand, l’italien, l’espagnol, ou l’arabe, pourront ajouter à ces langues la langue espéranto. Ils jouiront des avantages accordés aux candidats qui demandent à être interrogés sur une langue supplémentaire. "

1935. Proposition de résolution "tendant à inviter le Gouvernement à introduire la langue auxiliaire internationale Espéranto dans les programmes de l’enseignement public". Présentée le 19 février 1935 devant l’Assemblée nationale par M. Maurice Rolland, député du Rhône, président du Groupe Parlementaire de l’Espéranto, cette proposition a été publiée au Journal Officiel du 20 février 1935 et mise en distribution à la Chambre le 25 sous le numéro 4737.

1938. Proposition de résolution (n° 463), JO, table des débats de la Chambre des Députés, 1938, p. 2145, séance du 22 décembre 1938.

1975. Proposition de loi n° 1667 "tendant à inclure la langue internationale Espéranto dans l’enseignement secondaire comme langue facultative " (enregistrée le 16 mai 1975 à la présidence de l’Assemblée nationale). Présentée par MM. Mexandeau, Bayou, Bastide, Frêche, Sénès, Vivien et les membres du Parti socialiste et les Radicaux de gauche et apparentés.

1979. Proposition de loi n° 1550 "tendant à inclure la langue internationale Espéranto dans l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur comme langue à option" (enregistrée le 19 décembre 1979 à la présidence de l’Assemblée nationale), présentée par MM. Laurain, Boucheron, Marchand, Madrelle, Pourchon, Rocard, Vivien et les membres du groupe socialiste et apparentés.

1980. Proposition de loi n° 67 "tendant à inclure l’Espéranto comme langue à option dans les matières d’enseignement secondaire et d’enseignement supérieur ", présentée par le sénateur Palmero (4 novembre 1980).

1988. Proposition de loi n° 1246 "tendant à introduire l’espéranto comme langue à option dans le cursus scolaire et universitaire " (enregistrée à la Présidence de l’Assemblée nationale le 24 février 1988), présentée par M. Jean Roatta, député.

1995. Proposition de loi n° 2289 "relative à l’enseignement de l’espéranto " (enregistrée à la Présidence de l’Assemblée nationale le 13 octobre 1995), présentée par le groupe communiste.

1996. Proposition de loi n° 485 "relative à l’enseignement de l’espéranto " (enregistrée à la Présidence du Sénat le 10 juillet 1996), présentée par le groupe communiste.

1997. Proposition de loi n° 180 "relative à l’enseignement de l’espéranto " (enregistrée à la Présidence de l’Assemblée nationale le 20 août 1997), présentée par le groupe communiste.

Autres assemblées

D’autres assemblées ont voté des résolutions ou émis des voeux afin que l’enseignement de la Langue Internationale Espéranto soit pris en considération.

Conseils généraux : Allier, Alpes Maritimes, Bouches-du-Rhône, Charente Maritime, Corrèze, Hérault (deux fois), Marne, Meurthe-et-Moselle (v. 1972), Pas-de-Calais (20 juin 2005), Haute-Saône, Haute-Vienne, Var, Yonne.

Conseils d’Arrondissements  : Grasse, Lyon, Valence.

Conseils Municipaux :

(numéro de département et municipalité) :

03 Boucé 39 Dôle 66 Le Boulou
03 Bressolles 44 Nantes 69 Lyon
03 Chavroches 47 Casteljaloux 70 Port-sur-Saône
03 Creuzier-le-Vieux 47 Marmande 71 Buxy
03 Durdat 51 Châlons-en-Champagne 71 Chalon-sur-Saône
03 Laféline 58 Nevers 71 La Chapelle-au-Mans
03 Nassigny 59 Dunkerque 71 Longepierre
05 Gap 59 Haumont 71 Montceau-les-Mines
06 Cagnes-sur-Mer 62 Arras 71 Montcenis
13 Arles 62 Liévin 71 Paray-le-Monial
13 Noves 63 Clermont-Ferrand 71 Romenay
17 Jonzac 65 Lourdes 74 Marnaz
21 Beaune 66 Amélie-les-Bains 85 Luçon
24 Boulazac 66 Banyuls-sur-Mer 87 Limoges
25 Pontarlier 66 Caramany 89 Auxerre
26 Romans-sur-Isère 66 Corneilla-de-Conflent 93 Rosny-sous-Bois
27 Evreux 66 Le Boulou






Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs