Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

SAT a tenu son congrès dans la ville des Indignés


“L’espéranto : un outil adapté pour les luttes sociales”, tel était le thème du 86e congrès de Sennacieca Asocio Tutmonda (SAT : association mondiale anationale de travailleurs espérantistes), du 28 juillet au 4 août à Madrid, organisé principalement par des membres de SATeH (SAT en Espagne, appelée aussi Izquierda y Esperanto : Gauche et Espéranto) et auquel ont participé une centaine de personnes.

PNG - 71.3 ko

La radicalité politique de SAT s’est exprimée notamment en chantant l’Internationale dans la rue, lors d’un hommage aux martyrs d’Atocha assassinés en 1977 pendant la “transition vers la démocratie” ; on constate un optimisme collectif croissant dans l’association — après des années de difficultés financières.

Le congrès était accueilli dans une résidence universitaire. Les contacts furent nombreux ; avec des étudiants par des cours d’espéranto, une exposition installée par la Fédération Espagnole d’Espéranto (HEF) et une présentation en espagnol de l’espéranto et de SAT, avec des organisations de travailleurs et des figures locales de mouvements sociaux — et même pendant les excursions. L’une d’entre elles, “Voyage au Moyen-Age”, guidée par le spécialiste Felix Rodrigo Mora a fait découvrir des lieux liés aux “conseils ouverts” et aux lois du for, le régime communal, les systèmes d’entraide, l’art populaire roman, et plus généralement renseigné sur les périodes de reculs et d’avancées de la tolérance au Moyen-Age.

PNG - 173.1 ko

L’aspect artistique était exceptionnel : le chœur des Indignés, “Solfónica”, dont la scène est habituellement la rue lors des manifestations contestataires contre le système et la politique de rigueur ; le chanteur JoMo a fait danser le public, y compris quelques étudiants ; le spectacle “Vive le théâtre !” a surpris tout le monde par les talents de comédiens et d’orateurs qu’ont révélés les congressistes sur scène de même que quelques intervenants non-espérantistes s’exprimant aisément en espéranto ; Miguel Fernandez a déclamé avec verve et générosité des passages de son nouveau livre Poezio : armilo ŝargita per futuro (La poésie : une arme chargée de futur), anthologie de poésie révolutionnaire éditée par SATeH.

La communauté espérantiste est minée par les problèmes de visa, qui ont barré la route à cinq Comoriens et deux Maliens. Le thème de la libre circulation des hommes s’est présenté aussi lors de la projection du film “Ciudadanos del mundo” (Citoyens du Monde) — avec la réalisatrice Natalia Roman et un militant contre les persécutions policières à l’encontre des immigrés sans-papiers — montrant la situation des immigrés en Espagne, dans lequel Pedro Sanz, membre de SATeH, présente l’anationalisme. De plus, est parvenue l’information sur les arrestations massives d’étrangers à Moscou. En protestation, les congressistes dans leur Déclaration “félicite[nt] les militants agissant contre les persécutions policières ayant pour cible les immigrés sans-papiers et appelle[nt] les Etats de l’UE, qui font partie du système Frontex, à faire cesser ces chicanes”.

La Section Coopérative d’Edition de SAT a finalement sorti, après une longue et complexe préparation, le film documentaire tant attendu : “Esperanto”, de Dominique Gautier, et édité récemment, entre autres, un album de Serge Sire : “BoRoKo – Bildaj Resumoj de Klasikaĵoj” (Résumés en Images de Classiques), des œuvres classiques revisitées en bandes dessinées.

La démocratie directe a fonctionné en continu, notamment dans les cinq réunions de travail matinales — pendant lesquelles sont traitées toutes les questions associatives — et par la prise de fonctions par des nouveaux de divers postes à responsabilités. Même à petite échelle, SAT aujourd’hui comme depuis ses débuts s’efforce de “faire fonctionner pour ainsi dire de façon embryonnaire la société comme pourra fonctionner dans l’avenir la société universelle”.

Traduction : SAT-Amikaro (Union des Travailleurs Espérantistes de Langue Française)

Source (en espéranto) :
- http://satesperanto.org/Gazetartiko...







Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs