Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

Une superbe unanimité dans l’inconscience


Tout à fait inconscients d’une manipulation systématique touchant la question de communication linguistique mondiale, de plus en plus de gens deviennent fous de ne pas parler la langue de nouveaux maîtres avides d’imposer leurs choix au monde entier. Ainsi, le correspondant du "Los Angeles Times" en Corée rapportait le 31 mars que des parents y font subir une opération chirurgicale à la langue à leurs enfants en bas âge en espérant que ceux-ci pourront se mesurer en anglais à des natifs anglophones.

Alors que tous les candidats aux élections présidentielles ont observé un superbe silence et une parfaite unanimité dans l’inconscience sur des questions de communication linguistique qui engagent l’avenir de tous les peuples en Europe comme dans le monde, deux ouvrages de Charles Durand, professeur à l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard, sont particulièrement bienvenus dans ce climat.

Après la parution de "La nouvelle guerre contre l’intelligence" (Éditions François-Xavier de Guibert) et "La mise en place des monopoles du savoir" (Éditions L’Harmattan), dans lesquels il aborde des sujets qui sont passés sous silence, Charles Durand prépare un troisième ouvrage sous le titre : "La manipulation mentale par la destruction des langues". Dans son livre "Le viol des foules par la propagande politique" (Gallimard, Paris, 1952), Serge Tchakhotine avait déjà pressenti que "la nation dont la langue serait reconnue comme universelle, acquerrait des avantages économiques, culturels et politiques sur toutes les autres." Tchakhotine avait évoqué la possibilité de l’espéranto, qu’il avait étudié, comme solution rationnelle du problème des langues. Personne n’a tenu compte de l’avis de ce savant. De son côté, Arthur Koestler avait écrit : "Il semble encore plus étrange que, mis à part quelques espérantistes résolus, ni l’UNESCO, ni aucun organisme international n’ait accompli un sérieux effort pour promouvoir une langue universelle."

Ces "quelques espérantistes" sont aujourd’hui nombreux à travers le monde, et leur présence se manifeste en particulier sur Internet où les internautes peuvent découvrir que, contrairement à ce qu’ils ont pu lire ou entendre, cette langue donne pleine satisfaction à ses usagers en peu de temps d’apprentissage et à peu de frais, et que c’est un investissement rentable en raison de la qualité des relations qu’il procure.







Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs