Les gendarmes se cultivent

Publié le vendredo 1a oktobro 2004 par admin_sat , mis a jour le ĵaŭdo 30a septembro 2004

Le hasard des recherches sur le web fait parfois découvrir des choses fort intéressantes.

Sur le site de la Défense nationale, le “Concours d’admission à l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale ouvert aux titulaires d’un diplôme de 2ème Cycle de l’enseignement supérieur, session
2003”* demandait aux candidats de plancher sur les thèmes ci-après traitant de la communication linguistique internationale. Le mot “espéranto” apparaît maintes fois dans ces documents. A noter que “Unuel” (souligné) est l’un des pseudonymes adopté par le Dr Zamenhof pour certains de ses écrits.

- “Le français, langue universelle”. John Galsworthy, prix Nobel de littérature 1932
- “La domination de l’anglais”. Paul-Emile Roy, extrait de “Propos sur la culture”. 1997
- “L’anglais, langue véhiculaire mondiale”. Charles Durand, extrait de Hégémonie culturelle, décembre 2000
- “Ce français qui a si peur de l’anglais”. Article de Ouest France du 17 mars 2001
- “Le français, la FIPF et la mondialisation”, Martine Defontaine, membre de la Fédération Internationale des Professeurs de Français
- “Pour une vraie langue internationale”, extrait de “l’actualité de l’anarcho-syndicalisme” du 21 octobre 2001
- “Essence et avenir de l’idée de langue internationale”, de M. Unuel, Internet - décembre 2002
- “La langue internationale, toujours d’actualité ?”, article coécrit par l’association Kiosque, le 8 novembre 2001
- “L’interlingue, langue des mots internationaux”,
Internet - décembre 2002
- “Le français, langue de communication internationale”, article extrait d’internet – novembre 2002
- “La langue d’Homo Erectus”, Marina Yaguello, linguiste, professeur à l’Université Paris VII Diderot, paru dans Science et Avenir n° 125 – janvier 2001 hors série

* Document PDF téléchargeable sur :
www.defense.gouv.fr/gendarmerie/res...

Et la police ?

En 1908, à l’initiative d’un inspecteur de
police hongrois, August Marich, parut une
revue éphémère : Polica Revuo. Diverses
associations et publications virent le jour par
la suite. Une trace toujours visible de cette
activité est la médaille de l’International
Police Association (rien à voir avec Interpol)
dont la devise “Servo per Amikeco” se traduit
par “Service par l’Amitié”.